Séjour à Mykonos : jour 5 – Retour sur Nantes

Levé à 7h30 obligé, car c’est aujourd’hui que l’on rentre sur Nantes… et le car quitte l’hôtel à 9h30.

En allant prendre le petit déjeuné, on constate qu’il n’y a plus de vent, et c’est super agréable… on en profitera pas, mais on découvre le paysage sous un aspect un peu différent.

Le petit déjeuné était un peu moins bien, exemple tout bête, le jus d’orange n’était plus du jus d’orange frais, mais un genre de concentré. L’hôtel ferme complètement après notre départ, pour 4 mois… les employés vont profiter de grandes vacances. Ils le méritent bien, depuis notre arrivées, ont les a vu non-stop (du petit déjeuner au soir).

Mykonos - Vue sur mer depuis le Royal Myconian Hotel

Mykonos - Vue sur mer depuis le Royal Myconian Hotel

Attente à l’aéroport

On a 1h30 a attendre pour notre vol vers Athènes, mais grâce aux nombreux chats, on a de quoi s’occuper. Certains sont un peu timide, d’autres très câlin, ma chérie en aurait bien ramené un qui la collait beaucoup ^^

Aéroport et chats a Mykonos

Puis, l’heure arrive et on décolle de Mykonos. Le vol est très rapide et nous permet de voir une partie des nombreuses îles des Cyclades, c’est très beau.

Les cyclades

L’aéroport d’Athènes

On fois atterri, on cherche un endroit pour se poser, car on a juste 5h à attendre… On a prit un petit sandwich et un petite boisson pour notre repas du midi. On a profit du duty free pour acheter 2 gros Toblerone (13€ les 2 – 2x360g) et on a aussi acheter la bonne liqueur, du Mastica de Chios.

Puis j’ai lu un peu pendant que ma chérie en profitait pour se faire les ongles dans une des boutiques de hall d’aéroport. 15€ pour 30 minutes de soins on a trouvé ça très correcte (même si on a aucune idée des prix en France lol).

Athènes – Paris

Notre avion Air France est enfin là ! On va pouvoir embarquer en revenir chez nous. Le vol se passe bien, et on a même le droit à un repas complet (moussaka et feuille de vigne notamment), pour le coup c’était bien.

Paris – Nantes

On arrive bientôt sur Nantes et le soleil va disparaître derrière les nuages. Et j’aurais pu simplement dire on atterri et tout est fini, mais non !! Je vous raconte en détail 😉

Soleil couchant depuis l'avion

Une fois passé sous la couche nuageuse – à l’approche de la phase d’atterrissage – le pilote nous prévient que ça secoue assez, on continu de descendre et on voit le sol, on va donc se posé bientôt, mais au dernier moment, le pilote remet les gaz à fond et on reprend de l’altitude, ça fait bizarre, surtout quand on ne s’y attend pas ! Après un long moment (10 minutes) le pilotes nous explique que le temps est vraiment moche et qu’il ne pouvait pas atterrir. Il va refaire une tentative… qui restera une tentative.

Heureusement la 3 ème tentative a été la bonne, sinon ça aurait été direction Bordeaux pour atterrir ou la tempête n’était pas encore arrivée !

Mention spécial au personnel d’Air France de Nantes, toujours aussi décevant (oui on a déjà eu plusieurs mauvaises expériences avant le début de ce blog). Même si notre avion était toujours en vol, il était affiché atterri dans le hall d’arrivée, heureusement que mon frère nous a attendu sans avoir les vrais informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge