Sa Calobra, Port de Soller

Aujourd’hui on quitte Cala San Viçenç et l’hôtel Hoposa Niu pour aller dormir à l’hôtel Nadal à Soller. Au passage on projette de voir Sa Calobra, le lac Gorg Bleu et le Port de Soller.

En prenant notre super bon petit déjeuner, on se disait que ça serait bien de prévoir des sandwichs pour ce midi ne sachant pas comment notre journée va se passer, ni où on pourra manger.

Direction Sa Calobra

On quitte notre petit crique, vraiment très agréable et on prend direction Pollença en sachant qu’on y trouvera un supermarché pour faire nos emplettes du midi.

On s’arrête à un Lidl, assez grand d’ailleurs, mais on ne trouve aucun sandwich, pas de triangles, rien pour manger le midi. Pas grave on a vu qu’il y a avait un autre supermarché de l’autre côté de la route, mais là aussi déception, il n’y a rien (et on a demandé ^^). Bon bah tant pis, on s’adaptera et puis j’ai pris 2 muffins en plus au petit déjeuner ce matin pour au cas où, donc on ne mourra pas de faim 😉

D’après le GPS, on a 60 km à faire, pour 2 heures de route… Ça monte, ça tourne, on est dans la forêt. On croise beaucoup de cycliste qui s’entraînent sur ses côtes. On a fait quelques haltes pour faire des photos, car le paysages et vraiment beau.

Sa Calobra

Petite surprise en arrivant à 500m de Sa Calobra, ça bouchonne. En fait il y a un petit parking qui est plein. Et on est obligé de se garer, sinon faut faire demi-tour. On attend 10 minutes avant de pouvoir rentrer dans le parking et on fini par trouver une place. Ouf ! Par contre, j’imagine pas en été la misère… Notre conseil serait d’y venir en bateau depuis Soller. Le tarif horaire du parking est en gros de 4€.

On rejoint à pied la crique de Sa Calobra. C’est vrai que c’est assez joli. Mais il y a beaucoup de touriste (enfin que ça en réalité). Pas de restaurant, mais des self-services qui franchement ne semble pas de qualité. Quelques sandwich vendu 6€ que je n’achèterai pas à 3€. On ne mangera rien sur place, vous l’avez compris.
Les toilettes public sont à 0.50€ et tenu par une Madame pipi.
On suit le flot de gens le long de la falaise, on passe dans des tunnels sous la roche (assez impressionnant) et on ressort à intérieur des terres dans un immense cirque, qui donne sur la mer… avec une plage de galets. C’est beau et original.

En fait le Torrent de Pareis se déverse dans la mer par cette crique, mais en été, ou quand il fait beau il n’y a pas d’eau. Il aurai pu être sympa de faire une rando et de remonté le Torrent de Pareis… mais on a juste fait 2-3 photos et demi-tour, trop de monde à notre goût.

Cala Tuent : direction la plage !

En roulant vers Sa Calobra, on a vu une direction Cala Tuent, avec un dessin de plage et après cette plage de galet, on se dit qu’on va aller sur cette plage, et qu’il y aura sûrement moins de monde !

On reprendre la route, on roule moins de 30 minutes et on y arrive. De loin la crique semblait très belle. De près la plage est composé de galet (eh oui encore) d’algues, et on a même vu une petite méduse. On est rester 1h et puis on a repris la route : les plages de galet, c’est quand même pas le top du top 🙁

Le lac Grog Blau

Ce grand lac est en fait une retenu d’eau artificiel créé en 1971 et permet d’alimenté Palma en eau. Actuellement le niveau de l’eau était plutôt bas, il doit être bien plus beau l’hivers. On s’est juste arrêté 5 minutes, mais en soit je m’attendais à mieux. Après il a avait beaucoup de vent…

Le port de Soller

On continue les petites routes de montagnes et on s’arrête à un autre point de vue. On surplombe toute la vallée. C’est très beau. On aperçoit le Port de Soller au loin.

Le port de Soller au loin

Une fois sur place, on laisse la voiture que l’on a garé dans une petite rue et on rejoint le port de Soller à pied et l’effet est rapide, c’est vraiment magnifique ! La plage est belle, avec du sable et quelques palmiers.

Le remblai est quasiment pieton partout suis la plage, les palmiers, c’est très agréables de s’y promener. Des rails longent ce remblai et vous pourrez y voir un petit train/tramway y circuler. Il relie le Port de Soller à Soller. On n’a pas eu l’utiliser de le prendre, mais ça doit être très sympa. En tout cas, il a beaucoup de charme, tout en bois, style à l’ancienne.

En arrivant vers 17h on n’avait qu’une envie, c’est prendre une glace. On a trouver notre bonheur dans la petite boutique Gellat Soller qui a des glaces maison, que l’on a savouré en s’installant sur un des bancs du bras qui avance sur la mer.

Puis on continu de faire tout le tout de la crique, on se balade, on profite. Je regrette de ne pas avoir réservé un hôtel ici tellement je trouve ça sympa.

On prend un verre en terrasse, puis on se dirige vers un restaurant car il commence a faire faim ! Notre choix se portera sur El Raco où l’on a très bien manger !
Au programme : de la sangria, une paella negra (avec de l’encre de sèche). On est ressorti bien rassasié ! Le proprio est très sympa et parle le français.

Il est 21h30 on part pour Soller et récupérer notre chambre d’hôtel.

Soller et l’hôtel Nadal

Cette hôtel je l’ai réservé en direct, sans passé par mon club de voyage P2S, car je voulais vraiment le moins cher et je n’avais rien trouvé à moins de 70€… aujourd’hui je sais que j’aurais du payé 20€ de plus pour autre chose via mon club, mais bon je ne ferai plus cette erreur et on vous raconte tout ça 😉

On arrive pile avant la fermeture de l’accueil (22h). On s’est garé sur un parking public payant : pas le choix il n’y a pas de place, on est dans le centre ville.
L’accueil est normal, on nous donne les clés et la personne nous explique que le petit déjeuner est facturé 6.5€ par personnes. On monte les 2 étages, on glisse la clé dans la serrure (oui une clé et non une carte magnétique), la porte s’ouvre et on voit notre chambre. Enfin, je dirais plutôt le lit et le ventilateur, car il n’y a rien d’autre, pas de décoration, de tableau : ça fait drôlement vide…. Pour le lit, une taille banal/standard et pas des plus confortable.

Notre fenêtre donne sur la rue, pas de volet et le rideau (trop petit) est trop léger pour ne pas laisser la lumière passer : il aurait faire « jour » toute la nuit et la rue est très bruyante dès qu’un scooter ou voiture passe ainsi que le couloir/escalier qui fait tout résonner dans l’hôtel. Bref vraiment le moins bon hôtel de notre séjour. On ne recommande pas l’hôtel Nadal.

Hotel Nadal à Majorque
Chambre vide de l’hôtel Nadal

Le centre de Soller

Après avoir réceptionné notre chambre, nous sommes aller nous balader dans les rues du vieux Soller. C’est très sympa, des petites rues, une place animée avec de nombreux restaurant, et belle église et le terminus et gare du petit train de Soller. Ce n’est pas très grand, mais ça a plein de charme.

Une réponse sur “Sa Calobra, Port de Soller”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *